Archive mensuelles: août 2015

La libération des camps

Il y a 70 ans, entre l’été 1944 et mai 1945, les troupes soviétiques et les armées alliées se rejoignaient progressivement et libéraient les camps de concentration.

La rentrée littéraire de septembre 2014 a été marquée par le roman de David Foenkinos consacré à la peintre Charlotte Salomon, morte à Auschwitz en 1943.

Depuis, deux autres livres notamment, ont été consacrés à des déportés.

 

Le voyant de Jérôme Garcin éd. Gallimard 2014téléchargement (2)

Il s’agit du parcours de Jacques Lusseyran, aveugle suite à un accident à l’âge de 8 ans. Cet homme, à l’intelligence vive, sera étudiant en prépa à l’Ecole normale sup. A cette occasion, il occupera des fonctions dans un groupe de résistant. Il connaîtra la déportation à Buchenwald. Rescapé, il écrira et enseignera à l’étranger avant de connaître une mort accidentelle.

 

 

Et tu n’es pas revenu  de Marceline Loridan-Ivens Grasset 2015téléchargement (1)

Résistante, capturée par la Gestapo avec son père , Marceline est envoyée dans les camps en avril 1944. Elle retrace sa vie en détention et la perte de son père qui impactera toute son existence et celle de sa famille. Elle évoque aussi ses combats en tant que réalisatrice et scénariste avec son mari Joris Ivens.

 

A l’heure des commémorations, ces deux portraits forcent l’admiration. Ce sont des témoignages précieux sur la résistance et l’expérience traumatisante des camps. Il est intéressant et émouvant de lire comment chacun d’eux a continué son chemin.

Wilderness de Lance WELLER, chez Gallmeister

Ancien soldat, le vieil Abel est hanté par ce qu’il a vécu pendant la guerre civile lors de la bataille de la Wilderness. Mais il a d’autres blessures, encore plus profondes celles là, datant de sa vie en couple et l’engluant de culpabilité. Il vit dans une cabane isolée en pleine nature avec pour seul compagnon, un chien, et décide de se lancer dans un dernier voyage solitaire. wild._SL160_Mais après s’être fait agressé par deux vagabonds aussi démunis que lui, il décide de se venger. Il ne trouvera la rédemption et le repos qu’à l’issue de sa quête, après avoir traversé des étendues glacées, tiraillé par le doute. « Wilderness » est encore une belle production de l’éditeur breton Gallmeister  et sa collection « Nature writing ».

Amateur de grands espaces mettant à rude épreuve toute humanité, ne passe pas ton chemin et poursuis ta route avec comme repère la lueur lointaine d’une fin magnifique !!