Archive mensuelles: janvier 2018

Cox ou la course du temps de Christoph RANSMAYR ; Trad. de Bernard KREISS

 

La Chine du 18è siècle , les voyages au long cours, les inventions merveilleuses du plus célèbre horloger d’Occident, Alistair Cox, voilà pour l’ambiance générale de ce roman au style très soigné.  Prenez votre temps, au gré de son long phrasé, car il en est question,  (de temps) : de ses différentes qualités selon les âges de la vie, des façons de le suspendre grâce aux mots, de le capturer grâce aux machines. Et justement, l’empereur Quianlong, souhaite élargir la palette de ses pouvoirs en en devenant le maître. Il missionne donc Cox et ses collègues anglais afin qu’ils lui fournissent l’horloge ultime, celle qui mesurera et domptera la course du temps dans toutes ses nuances mais qui lui restera réservée.

Prétexte à réflexion sur le pouvoir, ce livre se déroule sans grands fracas et son rythme est conditionné par les décisions du souverain, laissant l’esprit des horlogers reprendre le dessus et se laisser envahir par la mélancolie, les doutes sur le projet les éloignant de  l’instant présent.

En mettant leurs talents en commun, les trois maîtres en leur domaine, qui veillaient à présent leur compagnon défunt, demeuraient parfaitement capables de transformer  en mécanismes les souhaits d’un empereur.

Giuseppe Castiglione « Portrait équestre de Quianlong lors de la grande inspection de 1739 »

Ce roman hors du temps peut donc plaire à différents publics, j’ai même senti un frisson de fantastique à la Mary Shelley à un moment.

L’auteur s’est inspiré de l’ empereur Qianlong, souverain omnipotent, cultivé, poète et amateur d’Œuvres d’art. Cox a également existé mais sous un autre prénom.

A conseiller, donc , et pour le réserver et /ou voir une interview de l’auteur c’est ici !!

 

 

 

Le cadavre dans la Rolls de Michael CONNELY (Points)

Le hasard m’a dirigée une fois de plus vers un jeune lecteur trentenaire amateur de romans policiers. Je précise : c’est lui (l’usager du train qui l’utilise au quotidien pour se rendre à son travail) qui est venu s’assoir à côté de moi 😉 .

Il a acheté cet exemplaire à l’Association « Pas si bêtes »  qui finance des actions de protection d’animaux par la vente de livres  d’occasion.  OOh !! la belle idée ! Il a apprécie le style simple et efficace de cet auteur assez connu dont il a déjà lu d’autres titres. Et , apparemment, c’est un grand lecteur !

Ces rêves qu’on piétine Sébastien Spitzer Les Editions de l’Observatoire 2017

Un premier roman remarqué de cette rentrée littéraire !

Deux histoires se mêlent puis se rejoignent. Celle de Magda, jeune fille ambitieuse qui se marie avec l’un des dirigeants du Reich, Joseph Goebbels. On la suit jusqu’à la fin, mère et épouse modèle avec ses six enfants, dans le bunkerCes rêves qu'on piétine_Spitzer d’Hitler. En parallèle, un groupe de rescapés des camps essaie de survivre parmi la population hostile. Parmi eux, il y a Féla et  Ava, sa fille, ultimes gardiennes de mystérieux manuscrits.

Ce livre rappelle celui du Prix Femina La Disparition de Josef Mengele, récemment chroniqué. On suit la vie de Magda, qui n’inspire guère la sympathie. On retrouve dans son comportement la froideur et l’égocentrisme du fameux docteur Mengele. Le contraste avec le combat de Féla et sa fille n’en est que plus accentué. Certains passages sont assez dures. Les nombreux personnages du roman donnent une idée des couleurs de l’âme humaine, du noir au blanc, toutes les nuances se retrouvent. Ce roman a le mérite de donner corps à l’histoire sous un angle plutôt original et documenté.

 

 

« Le miroir d’ambre » de Philip PULLMAN ; trad. par Jean ESCH

Sur les conseils d’une amie, cette lectrice de 30 ans, fidèle utilisatrice du TER a tenté cette série. Elle aime le fantastique en général et apprécie l’écriture simple de cet auteur.  Elle trouve également le personnage principal attachant.

Cela montre, une fois de plus, que des adultes lisent des auteurs destinés à la base à la jeunesse.

Ce titre fait partie de la trilogie classique de la littérature jeunesse :  » A la croisée des mondes » à réserver  ici , sur le catalogue de la Médiathèque départementale du Haut-Rhin

Un dernier titre récent (déjà encensé) vient de sortir : « La belle sauvage »,  premier tome d’une série « La trilogie de la poussière »

Ultimes sélections de romans

 

Plusieurs revues ou journaux nous ont proposé leur sélection pour l’année 2017, toujours utile et surtout en période post « mauvais choix de Noël  »

Le Monde des livres : Le monde des Livres : Les meilleurs livres de l’année 2017

Magazine Elle Les 17 meilleurs livres de l’année 2017 selon le magazine Elle

Les Inrockuptibles : Le top 25 des livres 2017

Le choix des critiques de Livres Hebdo

Ceux de Télérama : une partie est proposée par les rédacteurs, une autre par des  lecteurs

Nouvel Observateur

Pour les livres en VO, donc susceptibles d’être traduits (essentiellement américains)

Le New York Times The 10 best books of 2017

Réseau social Goodreads : The winners of the 2017 goodreads choice awards

L’année 2017 est vraiment terminée, place à 2018 et sa rentrée littéraire de janvier !!