Archive journalières: 16 février 2018

« Invisible sous la lumière » de Carrie SNYDER ; Trad. Karine LALECHERE

Ce livre a été une vraie bonne surprise ! Au départ, il avait fait partie d’une de mes piles à lire en 2016. Puis, il est remonté vers moi à l’occasion d’une sélection prévue avec mes collègues sur le sport et qui fera l’objet d’une parution prochaine.

Etats-Unis fin des années 20, autant dire une période rude. C’est pour survivre et non pour la gloire qu’Agatha va déployer son talent pour la course et sera sélectionnée dans la première équipe féminine d’athlétisme aux JO de 1928. C’est ce qui poussera deux documentaristes à lui faire raconter sa vie. Personnage fort mais pas insensible aux drames frappant son entourage, elle avance, aussi grâce à son entraîneur, rencontre l’amour et vit une amitié déchirante avec une de ses rivales.

Ethel Smith Fanny Rosenfeld Jeux olympiques 1928 Wikipedia

 

Sa vie est aussi une lutte pour le respect des femmes dans tous les choix qu’elles font : des plus classiques aux plus novateurs.

Un style juste et bouleversant surtout dans la description de l’enfance, des liens au sein d’une fratrie. Dans les fissures des murs de sa ferme familiale, elle voit sa sœur chérie après sa mort de celle-ci, par exemple. Le personnage de sa mère, sage -femme engagée accueillant chez elles pour les soigner des filles contraintes à l’avortement, toujours à l’écoute, mais ne gaspillant jamais sa salive. A côté de cela, les relations resteront complexes avec son père.

Ce roman inspiré de faits réels (premières épreuves d’athlétisme féminin en 1928) est beaucoup plus complexe que ce à quoi je m’attendais et c’set tant mieux !