Archive mensuelles: juillet 2019

« Good omens » par Neil GAIMAN et Terry PRATCHETT

Cette lectrice voyageuse de 30 ans environ, utilise le TER depuis plusieurs années pour aller au travail. Comme elle lit beaucoup et notamment dans le train, elle s’est procuré une liseuse. Et ce livre, elle l’a acheté.  Elle l’a choisi à cause de la série TV « De bons présages » qui en a été adaptée récemment. Mais il s’agit d’une relecture qu’elle fait cette fois-ci en anglais. Et c’est là que réside aussi son plaisir : réussir à relire ce texte dans sa forme originale ! Au départ, elle connaissait Neil GAIMAN et Terry PRATCHETT, ces deux pointures du genre fantasy et fantastique et elle voulait tester leur collaboration à deux mains.  (à moins que cela ne soit à trois ou quatre s’ils sont ambidextres !).

Elle trouve ce roman drôle, bien écrit et plein de références.

 

Emprunter, voir le résumé (versions papier)

Une sélection estivale spéciale « Livres numériques »

Souvent, on associe les livres numériques aux  lecteurs qui, l’été venu, ramènent les objets de leur envie de lire à bord d’une liseuse. Ca tombe bien, à la Médiathèque départementale du Haut-Rhin, nous développons un fonds de livres numériques accessibles aux lecteurs du bibliobus et aux lecteurs du réseau des bibliothèques municipales du 68.

Voilà donc une sélection de romans concoctée par plusieurs bibliothécaires avec leurs commentaires,  pour accompagner votre été, qu’il soit numérique ou pas ! Car ces livres se dévorent aussi en version papier … Voir la sélection

Découvrir l’offre complète sur notre site.

Canicule et transports en commun

A la faveur de la canicule, j’ai un peu décalé les horaires du train que j’emprunte d’habitude. Celui que j’ai pris, Oh, Miracle !, n’était pas bondé. J’ai donc pu entamer mes courts échanges autour des lectures de deux voyageuses. Aujourd’hui, un titre de Agnès Martin-Lugand :  J’ai toujours cette musique dans la tête

Couverture du livre d'AGnès Martin Lugan

Cette lectrice d’environs quarante ans a lu quasiment tous les autres romans de l’auteure et l’apprécie pour sa légèreté, c’est un roman facile à lire. Elle l’a acheté et après lecture, et l’incluera dans son cercle de lecture familial. Intéressant, non ? A la base, trois membres de la famille qui se passent les livres qu’ils ont lus, et il y a une pile à lire commune ! Donc, les lectures se font beaucoup par hasard. De plus, pas question d’arrêter un livre commencé.  Le cercle a tendance a s’élargir.

Elle prend le train pour se rendre au travail.

Petit détail : elle a pris le virus de la lecture dans le bibliobus car habitait loin d’un bibliothèque.

Réserver dans le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin