Ahlam de Marc Trévidic JC Lattès 2016

Paul, peintre de renom, se lie d’amitié avec un pêcheur de l’île de Kerkennah en Tunisie. Il tente de sauver son épouse, Nora, atteinte d’une leucémie et lui promet de s’occuper de ses deux enfants, Ahlam et Issam. Paul leur apprend la musique et la peinture. Il est à la recherche de l’accord parfait entre ces deux arts. Devenu adolescent, Issam se détourne du piano et se laisse influencer par un ami islamiste. téléchargement

Ce roman a reçu le Prix de la Maison de la presse 2016. Après des documentaires, Marc Trévidic se lance dans la littérature. Son métier de juge lui permet de bien connaître le phénomène du terrorisme et de l’embrigadement. Sous ce prisme, le roman est une réussite. Il décrit l’évolution de la société tunisienne cette dernière décennie : le Printemps arabe, le rôle d’en hada et la progression de l’islamisme. Les liens d’amitié et d’amour entre les protagonistes éclairent l’histoire ainsi que la beauté des paysages de l’île, parfaitement restituée. On se laisse facilement emporté par l’histoire, qui a parfois des allures de romance. Les recherches artistiques autour des liens musique/peinture m’ont paru  néanmoins quelque peu extravagantes.

Une lecture intéressante avec quelques bémols…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *