Archives par auteur: Aurélie

Academy Street Mary Costello ed. Seuil

Tess vit dans un domaine irlandais lorsqu’elle perd sa mère à 7 ans. Elle surmonte progressivement le deuil tout en gardant une part de solitude profondément ancrée dans son caractère. Sa sœur l’encourage à la suivre aux Etats-Unis. Elle y mènera une vie discrète de mère célibataire, désavouée par les siens . L’auteur réussit à nous faire partager ses joies mais aussi la frustration des occasions manquées, la nostalgie et l’isolement.marycostello

Faut-il un personnage haut en couleurs avec une vie tumultueuse pour faire un bon roman ? Pas forcément, Mary Costello nous le prouve. Tess est un personnage marquant dans lequel on s’identifie facilement, qu’on a parfois envie de bousculer ou de réconforter et qui ne laisse pas indifférent.Le livre a reçu l’Irish Book of the Year Award 2014. Un auteur à suivre…

La Part des flammes Gaëlle Nohant éd. Héloïse d’Ormesson

Il s’agit de l’histoire de trois femmes de la haute société parisienne.  Au mois de mai 1897, la duchesse d’Alençon tient un comptoir au Bazar de la Charité avec la comtesse de Raezal et la jeune Constance d’Estingel. Elles viennent de se rencontrer et de se lier d’amitié au service des malades tuberculeux. Violaine de Raezal est veuve. Sa réputation entachée, nohantjpgelle doit se battre pour conserver son rang. Constance, quant à elle, a été élevée chez les sœurs et entretient une foi authentique. Elle vient de rompre ses fiançailles. Un terrible incendie meurtrier se déclenche au Bazar de la Charité. Il bouleverse la destinée des trois femmes.

Ce roman historique nous plonge entièrement dans l’ambiance du Paris de la fin du XIXe siècle. C’est encore un monde de classe, habité par les convenances. L’indépendance des femmes n’en est qu’à ses balbutiements, de même que les innovations technologiques et la recherche médicale. On suit avec passion ce monde en pleine mutation, emporté par le souffle romanesque de l’oeuvre !

Ric-Rac d’Arnaud Le Guilcher éd. Robert Laffont

Dans ma valise d’été, j’avais mis Ric-Rac. Eh bien, ça y est : je l’ai lu ! Je m’attendais à un roman avec un adolescent pour adolescents. En effet, il s’agit de l’histoire de Jeanyf, 14 ans, en vacances chez lui à La Sourle. Il doit gagner quelques centimètres pour intégrer un centre de formation professionnel de football. Arrivent de nouveaux voisins tout de cuir moulés, au look quelque peu détonnant. Voilà pour la trame. Après, Arnaud Le Guilcher se lâche ! Les personnages sont truculents : Soubirou le cousin « illuminé », l’oncle guérisseur Jackyf et le père, touchant, en veuf éploré qui peint partout des portraits de sa femme.Ricrac

Il y a bien longtemps qu’un livre ne m’avait pas autant fait sourire. Je ne le classerais pas dans la catégorie « Ado » car les réflexions de Jeanyf ne correspondent pas à celle d’un jeune garçon. Je n’ai pas trop aimé la fin non plus qui part dans un délire fantastique total. Mais pour le reste… quel humour !

L’Eté de mes nuits blanches de Pauline Penot ed. Thierry Magnier

éténuitblancheGaël, 16 ans, souffre d’insomnie. Il voudrait arrêter de réfléchir :  à ses amis qu’il juge mieux que lui, à sa sœur qui réussit tout ce qu’elle entreprend, à son avenir morose… Son père lui propose de venir en vacances chez lui à Blois et de travailler, avec sa belle-mère, au château. Loin des vacances à Saint-Tropez qu’il invente pour ses copains, Gaël va pourtant vivre un été surprenant…

Roman initiatique intéressant et plein d’humour avec un foisonnement de thèmes. Le sujet du mal-être et de l’insomnie est ici abordé de front. Les références historiques au château de Blois et au poète François Villon enrichissent le roman.

Le phénomène des Booktubeurs

Pour les non-initiés, ce sont, en générale, de jeunes adultes qui postent des vidéos de critiques de livres sur YouTube. Cette pratique existe en France depuis 2013. Les chaînes les plus suivies sont celles de Nine, Margaud Liseuse, Justine (Fairy Neverland), MalorieDuns Books ou Treky (un des garçons, plus rares). Ces vidéos bénéficient de quelques milliers de vues. Bien maîtrisées, souvent téléchargementfairy nerverland top tenhumoristique, elles commencent à intéresser le secteur de l’édition. Au point qu’une polémique a déjà enflé aux Etats-Unis au sujet de potentielles rémunérations pour mentionner certains titres. En attendant, cette communauté compose ses propres codes, son vocabulaire et n’hésite pas à se parodier !

La libération des camps

Il y a 70 ans, entre l’été 1944 et mai 1945, les troupes soviétiques et les armées alliées se rejoignaient progressivement et libéraient les camps de concentration.

La rentrée littéraire de septembre 2014 a été marquée par le roman de David Foenkinos consacré à la peintre Charlotte Salomon, morte à Auschwitz en 1943.

Depuis, deux autres livres notamment, ont été consacrés à des déportés.

 

Le voyant de Jérôme Garcin éd. Gallimard 2014téléchargement (2)

Il s’agit du parcours de Jacques Lusseyran, aveugle suite à un accident à l’âge de 8 ans. Cet homme, à l’intelligence vive, sera étudiant en prépa à l’Ecole normale sup. A cette occasion, il occupera des fonctions dans un groupe de résistant. Il connaîtra la déportation à Buchenwald. Rescapé, il écrira et enseignera à l’étranger avant de connaître une mort accidentelle.

 

 

Et tu n’es pas revenu  de Marceline Loridan-Ivens Grasset 2015téléchargement (1)

Résistante, capturée par la Gestapo avec son père , Marceline est envoyée dans les camps en avril 1944. Elle retrace sa vie en détention et la perte de son père qui impactera toute son existence et celle de sa famille. Elle évoque aussi ses combats en tant que réalisatrice et scénariste avec son mari Joris Ivens.

 

A l’heure des commémorations, ces deux portraits forcent l’admiration. Ce sont des témoignages précieux sur la résistance et l’expérience traumatisante des camps. Il est intéressant et émouvant de lire comment chacun d’eux a continué son chemin.

« Le » site

babelio

Pour les amateurs de livres, ce site internet est bien connu. Il est un peu ce qu’est le site Marmiton à la cuisine : un site collaboratif basé sur un système de notes attribuées par les lecteurs. Pour participer, il suffit de s’identifier. On peut aussi y créer sa propre bibliothèque. Vous ne savez pas quoi lire ? Ce site vous propose plusieurs entrées : les livres les plus populaires, la presse en parle, des tags ou encore des listes de livres aux sujets parfois étonnants… Vous pouvez d’ailleurs faire un tour sur la liste des livres les plus attendus de la rentrée automnale 2015. Des vidéos, entretiens et études complètent les informations à disposition. Un incontournable !

Pardonnable, impardonnable de Valérie Tong Cuong JC Lattès 2015

Milo, 12 ans est sous la garde de sa tante Marguerite. Le drame arrive : l’enfant a un accident de vélo. Chacun s’en veut pardonnable_mais la coupable est toute désignée, c’est Marguerite. C’est elle, la fille mal-aimée, la belle-soeur envahissante, la soeur égocentrique. Mais, finalement, n’ont-ils pas tous leur part de responsabilité ? Les secrets de famille vont éclater au grand jour. Les révélations s’enchaînent, les personnalités se dévoilent de rebondissements en rebondissements. Un livre étonnant même si le final reste, lui, classique.

Blue book Elise Fontenaille-N’Diaye Calmann-Lévy 2015

Dans ce récit, Elise Fontenaille, partie sur les traces de son aïeul, le général Mangin, découvre un rapport oublié, le Blue Book. Il s’agit d’une enquête par un juge irlandais concernant les exactions commises par les soldats allemands en blue bookNamibie. On y apprend comment les colonisateurs se sont appropriés de 1883 à 1916 les terres des tribus Hereros et Namas. Massacres, camps et travaux forcés résonnent comme les prémices des méthodes nazies. Même les personnes impliquées portent des noms tristement célèbres. Les Allemands, menaçants de faire paraître leur rapport sur les exactions des alliés dans les colonies, le Blue Book fut étouffé. Encore un sombre moment d’histoire à faire connaître…