le livre balladeur

…Le principe est de choisir un lecteur dans le train TER qui me mène (presque) jusqu’à la Médiathèque Départementale 68 et de l’interroger jusqu’à ce qu’il avoue où il s’est procuré le livre (cadeau, emprunt dans une bibliothèque, achat…), mais aussi quelles sont les circonstances qui l’amènent à prendre ce train et son âge approximatif. Je vais généralement, jusqu’à lui demander ce qu’il pense du livre. Donc, il y a de tout dans cette sélection aléatoire : du neuf, du classique, du vieux mais toujours du roman.

Le Carrousel de Cyrielle RECOURA

Un livre léger et qui fait du bien pour la rentrée. Acheté après lecture de la 4è de couverture par une utilisatrice quasi quotidienne du TER dans le cadre de son trajet vers son lieu de travail.

Le premier jour, elle ne semblait pas très enthousiaste, mais je l’ai revue alors qu’elle abordait les dernières pages et là, les surprises ménagées dans le cette histoire d’amitié féminine ont fait leur petit effet positif bon pour le moral.
livreballadeurok_

Lumière de fin Henry PORTER

couverture de Lumière

Encore un polar (eh oui!) !! C’est le jeu, on s’assoie et on laisse venir. Pour les fans exclusifs de romans policiers : c’est par là : Mauvais genres68

Donc, cette fois, c’est un livre papier adopté par hasard à l’occasion d’une bourse aux livres  par une sympathique dévoreuse de polars (d’environ 45 ans) qui saute dessus dès qu’elle en voit ! Elle fait le trajet pour son travail, quotidiennement.

Ce qui lui plaît, c’est l’approche « facile » de ce genre de récits, parfaits pour les déplacements en train ! Pour celui-là, elle n’avait pas encore d’avis car elle venait de le commencer.

Si vous êtes tentés par une description du livre et réservation sur notre catalogue : Résa

Mort imminente de Peter JAMES traduit par Isabelle Saint-Martin

Cette fois, c’est une version papier achetée . Il s’agit d’une relecture car il y a un an, cette jeune lectrice de 20 ans avait ADOOORE  ce livre !

Elle aime l’auteur parce qu’en général, il arrive à mêler plusieurs histoires pour faire grimper le suspens.

C’est là pour trouver d’autres titres de cet auteur sur notre catalogue.

 

Peter JAMES

Une vie de Coffe : Mémoires de Jean-Pierre COFFE

CoffeHasard ou pas, ma dernière victime lisait les mémoires de Jean-Pierre COFFE : Une vie de Coffe et qu’on a appris son décès quelques jours plus tard.

Le lecteur, (40 ans environ ),  testait pour la première fois le format numérique après avoir emprunté la version papier dans une médiathèque.

La lourdeur du livre l’a fait opter pour le numérique  pour la lecture dans le train qu’il prend tous les jours.

Il aime les biographies et cet aspect concret le détend.

D’autres recommandations : le Verger gourmand ; Le Banquet de Bacchus : éloge de l’ivresse

 

 

Faubert à la Motte-Piquet de Laure MURAT

Essai de cartographie des lectures souterraines : durant plusieurs mois, l’auteure a noté les titres des livres lus dans le métro (comme elle l’avait vu faire à un passager auparavant) !

Mais elle ajoute ses commentaires sur les lecteurs, elle qui s’avoue un peu voyeuse, voyageuse. Le but est un peu le même que celui de cette rubrique, en plus élaboré.

FLAUBERT

 

 

La Sibylle de Kell par David EDDINGS ; trad. par Dominique HAAS

La Sibylle de Kell/ D. EDDINGS

Encore un lecteur de Fantasy ! Je me demande si je suis attirée par ce type de lecteur (mais y a t-il un profil type permettant de les repérer consciemment ou non ? Je crois que non). Ou alors, les usagers du TER m’ont repérée et se sont mis tous à lire exclusivement de la fantasy  (mais là, permettez moi d’en douter, la popularité de cette rubrique ne me permet pas d’envisager sérieusement cette solution). Si vous avez des réponses, je suis preneuse ! Simplement, c’est un genre très populaire actuellement et digne de l »intérêt qu’il suscite ! Voir  Mauvais genres 68, le blog Polar et SF, Fantasy de mes collègues

Donc, le lecteur a environ 40 ans, usager quasi quotidien de ce train, a lu ce livre (faisant partie d’une série de 6 volumes) il y a longtemps et l’a racheté pour le relire. Choisi pour l’histoire et les personnages.

Pour réserver La Sibylle de Kell (chant 5 de la série « La Malorée »)

La Citadelle des ombres IV ROBIN HOBB chez Pygmalion

citadelleombres_Aujourd’hui, c’est un lecteur  de littérature fantasy (Merci Valérie!) d’environ quarante ans qui  a attiré mon regard (le livre, pas le lecteur !). Il lisait un exemplaire du tome 4 de la série « La citadelle des ombres » qu’il avait acheté en librairie après les trois premiers de la série. Il faisait ce trajet exceptionnellement.

Il mixe les genres entre fantastique et classique et se laisse guider par le hasard.

 

 

Molière à l’école d’une femme

ecole femmesCa ne vous rappelle rien ? Les textes classiques à étudier, souvent en traînant les pieds, mais pas toujours. Je me souviens de « La visite de la vieille dame » qui m’a réjouie ou, plus tôt, de « L’enfant et la rivière » qui m’a enchantée. Cette fois, c’est une professeure qui s’est fait prêter l’exemplaire et doit l’étudier avant de transmettre le texte à ses élèves. Elle avoue elle même que ça ne lui plaît pas beaucoup, mais c’est au programme du collège…Que ça ne vous empêche pas de vous replonger dans l’oeuvre (complète ou pas), de Molière qui trouve souvent échos dans l’actualité.

Voir la pièce Trissotin ou Les Femmes savantes mise en scène par Macha MAKEIEFF sur Culturebox.fr (visible jusqu’au 16/07/2016)

Jean-Christophe RUFIN et les sangliers

Check point

A la faveur de la nuit, une bande de sangliers aventureux s’est fait disloquer par le TER que j’avais pris ce soir de décembre. Résultat indirect : j’ai demandé à ma voisine de me dire quelques mots à propos de sa lecture. La vitesse du train n’ayant plus rien d’Express, nous avons pu continuer à parler de choses et d’autres ensuite.

La lectrice, (environ 25 ans), profitait de son retour du travail pour lire ce roman acheté après avoir vu la couverture puisque l’auteur lui était inconnu avant. Le livre  a été rapidement lu puisqu’elle a adoré. C’est une lectrice régulière mais pas compulsive. Ce qui lui plait : le style fluide, les chapitres courts adaptés à une lecture sur cette distance. Le sujet : cinq personnes en mission humanitaires se rencontrent, se découvrent puis se séparent en deux groupes avec comme dénominateur commun une jeune fille .

Si vous voulez en savoir plus : Check Point

Au catalogue de la MD68, nous avons aussi l’édition en grands caractères

La femme au miroir de Eric Emmanuel SCHMITT

SCHMITT9092015Cette fois, le livre épinglé a été acheté en librairie par une jeune fille d’environ 20 ans qui se déplace souvent en train pour son travail mais pas toujours aux mêmes horaires.Chez cet auteur, elle aime beaucoup découvrir de quelle façon dont il arrivera à faire de plusieurs histoires, un récit. En l’occurrence, il s’agit au départ de trois femmes vivant à des époques  et dans des lieux différents qui ont en commun le désir d’échapper à l’image qu’on a d’elles.