Sélections…

Voyage littéraire en Corse

images (1)Encore un peu de bleu dans les yeux après un séjour en Corse, je vous propose une petite escale littéraire dans cette île. La Corse possède une forte tradition orale. La réputation de ses chants, notamment, n’est plus à faire. Mais l’écrit, s’il s’est imposé plus tardivement, est bien présent. Des écrivains célèbres se sont intéressés à l’île. Citons parmi eux : Guy de Maupassant, Alexandre Dumas, Honoré de Balzac ou Alphonse Daudet. La postérité a aussi retenu « Colomba » de Prosper Mérimée, le célèbre inspecteur des monuments historiques qui visita la Corse en 1839. La nouvelle est centrée autour du personnage de Colomba, une femme qui a réellement existé et de la vendetta dont elle fut une des protagonistes. Une version de 1913 est proposée par la BNF en ligne ici. Un livre « Le Roman Couverture de Le roman de la corsede la Corse » chez Omnibus (2004) rassemble les écrits les plus célèbres.

Jérôme Ferrari a situé un de ses romans « Le Sermon sur la chute de Rome » (Prix Goncourt 2012) sur l’ïle. Il la connait bien puisqu’il y a vécu et enseigné. L’histoire se déroule dans un village corse où deux jeunes gens, tournant le dos à leurs études, décident de reprendre un bar.

Le dernier roman policier de Michel Bussi « Le Temps est assassin » (2016) se situe sur la presqu’île de la Revellata. Un accident de la route prive Clotilde de ses parents. Adulte, elle revient en vacances et reçoit une lettre de sa mère.

Autre titre récent dont j’avais fait la critique sur ce blog, « Un Petit jouet mécanique » de Marie Neuser. Paru en 2012, il raconte les vacances en Corse d’Anna. La jeune adolescente est rejointe par sa soeur et son bébé. Mais très, vite Anna trouve l’attitude de sa soeur très inquiétante…

Terminons par le roman « Le Caillou » de Sigolène Vinson (2015). Une jeune femme se désespère de sa vie, de son métier… Sur les traces de son vieux voisin, elle part en Corse se ressourcer. Retrouvera-t-elle l’énergie et la motivation nécessaires pour redonner sens à sa vie ?

Bien sûr, on pourrait en citer beaucoup d’autres…

N’oublions pas les écrivains et éditeurs corses. On peut trouver ici la liste de ces derniers.

Mitéléchargementchèle Castelli, professeur de lettres à Paris, a consacré deux ouvrages à sa famille : « La Veuve blanche » Presses de la Cité, 2012 et « Marie di Lola« , Presses de la cité, 2014.

 

Professeur de langue corse, Marcu Biancarelli écrit de la poésie, des nouvelles et des romans (« Murtoriu » Actes sud, 2012, écrit en corse et traduit par Jérôme Ferrari et « Orphelins de Dieu » téléchargement (2)Actes Sud, 2014). Il a reçu le prix fiction de la littérature insulaire en 2001.

Autre écrivain corse célèbre sur le plan national : Marie Ferranti. Elle a écrit notamment chez Gallimard « La Fuite aux Agrigates« , 2001 et « Une Haine de Corse« , 2012.

Ce petit tour d’horizon se termine…en espérant qu’il vous aura donné envie de (re)découvrir l’ïle, source d’inspiration.

 

 

téléchargement (4)téléchargement (3)Couverture de

 

La valise des voyages pour l’étranger

Lifepfpix.com by HAGENSEYRING

Lifeopfpix.com by HAGENSEYRING

Pour ceux qui n’ont pas encore décidé de leur destination, voici quelques livres qui  trouveront bien leur place dans leur été .

On commence avec ceux ceux qui ont la la bougeotte

nuage obsidienne

Le nuage d’obsidienne  Eric MC CORMACK

Les  aventuriers du livre perdu. Un livre qui parle de livre, déjà, ça en attire plus d’un, mais quand il  entraîne un aventurier à la rencontre de personnages  souvent étranges et dans des pays plus ou moins répertoriés sur les cartes, vous pouvez le suivre les yeus fermés. Jules Verne n’est pas loin.

 

 

M Train Patti SMITH

pattiAprès le New York des années 60-70 et la jeunesse décrits dans « Just kids », et  depuis la mort de son mari tant aimé, Patti Smith vit seule à New York et se souvient de leurs vies et leurs voyages. Malgré cette absence, elle est animée d’une grande énergie et continue à partir  seule sur les traces de ses amis écrivains  ou de ceux qu’elle admire profondément. Car tout est habité et les objets qu’elle sème aussi nous permettrait presque de suivre sa trace entre les cafés et hôtels où elle aime retrouver d’autres personnages : ceux des séries télévisées. Fascinant.

 

 

Cap sur l’Asie et alentours

 

embruns_restau amourvi2

Le Restaurant de l’amour retrouvé Ito OGAWA

Suite à une rupture amoureuse, Rinco, au pied du mur, décide de revenir habiter chez sa mère qui ne lui manifeste pourtant pas plus d’attachement que ça. Son projet : ouvrir un restaurant original où les clients ne viennent qu’un après l’autre et uniquement sur rendez-vous. Les repas qu’elle leur cuisine avec amour  vont révéler autre chose que leurs saveurs.

Vi Kim THUY

Le parcours de Vi et d’une partie de sa famille fuyant le Vietnam pour le Canada en 1978. La délicatesse de l’écriture nous rend les personnages familiers et le récit de leurs épreuves plus supportable.

« La maison dans l’arbre » de Mitsuyo KAKUTA, nous plonge dans la vie d’une famille tokyoïte composée de trois générations. Yoshi se pose beaucoup de questions à son propos : est-normal que tous ses membres pratiquent la fuite d’une façon ou d’une autre ? Pourquoi ne mange-t-on jamais ensemble ? Sa grand-mère va l’embarquer dans un voyage d’apprentissage en Mandchourie qui lui permettra de reconstituer le puzzle des ses proches.

Dans les jardins du Malabar Anita NAIR 

malabar1Idris, originaire de Djibouti, voyageur, commerçant, philosophe, interprète, scientifique, et père. C’est le besoin de mouvement et de liberté qui le fait s’embarquer vers Kozhicode, sur la cote du Malabar. Après la rencontre avec son fils, il nous entraîne au gré de ses rencontres dans des voyages portés par des objectifs parfois commerciaux (commerce des pierres précieuses) mais en fait, surtout motivés par la soif de connaissance, y compris celle de son fils. Au passage, c’est aussi un hymne à la tolérance. Pour voyage immobile ou pas,  c’est un très bon livre qui saura vous accompagner, je crois.

La mémoire des embruns Karen VIGGERS

Mary, poussée par une vieille promesse et voyant sa fin s’approcher, repart sur l’île où elle a vécu et élevé ses enfants avec son mari gardien de phare. Seul son plus jeune fils la soutient dans cet environnement plus qu’hostile tourmentée par le vent au large de la Tasmanie.

A toute berzingue Kenneth COOK

Si vous voulez des sensations un peu plus fortes et durables que les sandwiches au sable ou que le cassoulet William Saurin, attrapez ce livre que vous n’arriverez sans doute pas à lâcher.

Deux jeunes gens qui viennent à peine de faire connaissance, se retrouvent en plein bush australien à fuir une créature mi homme mi démon du genre sauvage et très baraquée.

Pour vous donner une idée du rythme et des enjeux prenez un peu de « Cul de sac » de  Douglas Kennedy, de « Razorback « (le film, pour la bêête) et de « Duel » (le film, aussi). C’est donc assez rafraîchissant pour les neurones mais le style le permet largement.

 

Un petit crochet vers l’Amérique du sud

Ce-qui-desirait-arriver_5009téléchargementmaraudernullp

Ce qui désirait arriver (nouvelles) Leonardo PADURA 

Direction Cuba et sa nostalgie à la suite de personnages aux prises avec le destin arrosé de rhum, bercé de musiques.

Avenue des mystères John IRVING

Là, même si on est en terrain connu (sexe, mort, religion) le voyage ne manque pas de surprises. Du loufoque, des personnages hauts en couleur, de la tragédie, cette fois le voyage se passe entre réel  et magie au son d’une fanfare de cirque.

 

Direction l’Amérique du nord

Le Chant de la Tamassee Ron RASH 

La rivière Tamassee a englouti le corps de Ruth partie en vacances avec sa famille et refuse de le rendre. Que faire alors : laisser faire la nature ou édifier un barrage à tout prix afin de donner une sépulture à l’enfant ? Ron Rash illustre encore ici son amour d’une  nature puissante PERSONNAGE central d’un récit tiré d’un fait divers. Les écologistes et la famille entame un combat enflammé et au milieu coule la rivière…

Les maraudeurs Tom COOPER

L’ouragan Katrina laisse la petite ville de Jeanette déjà bien dépourvue. Et comme si cela ne suffisait pas, elle se fait laminer par une marrée noire cinq ans plus tard. Si vous aimez le sud et ses habitants plus ou moins fréquentables se débattant dans le bayou pour leur survie, ce roman décapant est fait pour vous !

 

Une saga familiale qui prend sa source dans l’Irlande du 19èsiècle et traverse plusieurs océans et plus d’un siècle pour se complexifier et s’enrichir au contact d’intrigues politico financières. Le souffle de ce récit vous portera loin.

 

Une des spécialités américaines : le cowboyindomptés

Seuls sont les indomptés Edward ABBEY

Un combat, celui pour la liberté de choisir sa vie et de ne pas se laisser détruire par l’Amérique comme elle s’annonce dans les années 50. Un classique adapté au cinéma par David MILLER en 1962.

 

 

 

Horse lover Alan RAY

Le petit dernier, pour la route (ici, je me fais plaisir). Ce n’est pas un roman mais une autobiographie retraçant le parcours semé d’obstacles 😉 de Alan RAY qui a abouti à la création d’une réserve pour mustangs.  Pour qui aime les chevaux, les grands   espaces et les belles histoires de combat pour une (belle) cause, le voilà comblé !

horse

Bon, là, j’arrête, sinon, la valise va exploser. Mais des valises, il y en a ailleurs, sur des sites comme celui de Télérama, le Nouvel Obs, dans Femina, Babelio et les liseuses, c’est bien pour les problèmes de place !

Bonnes vacances , immobiles ou non !!

Dans ma valise (francophone) de l’été… je mettrai

 

Tomber Eric Genetet 2016 Héloïse d’Ormesson

51r0UOEeVbL._SX195_

L’écrivain est strasbourgeois. C’est donc une excellente raison pour nous de s’intéresser à son roman. D’autant plus qu’il bénéficie de bonnes critiques.

Il s’agit d’un jeune garçon de 13 ans, dyslexique, Mariano. Sa mère vient de partir, le laissant seul avec son père et ses questions. Mais c’est aussi l’été où Yannick Noah se retrouve en finale de Roland Garros. Un match dont le jeune garçon attend beaucoup…

Un court roman plein de sentiments, avec en toile de fond l’adolescence et les années 80…

Restons quelques instants en Alsace avec

La fête est finie Olivier Maulin Denoël 2016

téléchargement (1)

 

A la suite d’une aventure rocambolesque, deux compères atterrissent dans une vallée alsacienne. Ils font la connaissance des autochtones et se retrouvent embarqués dans une lutte contre l’implantation d’une décharge et d’un Center parc. Un roman humoristique mais pas que…

 

 

Les messieurs Claire Castillon Editions de l’Olivier 2016

téléchargement (3)Un recueil de nouvelles autour de la séduction et de l’amour. Il s’agit de jeunes filles et de messieurs, parfois beaucoup plus vieux qu’elles. Cruelles, pathétiques ou caustiques ces histoires ne devraient pas nous laisser insensibles…

 

 

Tu comprendras quand tu seras plus grande Virginie Grimaldi Fayard 2016

téléchargement (5)Julia, trentenaire, retourne dans sa ville natale. Elle quitte son compagnon et sa vie parisienne marquée par le décès de deux proches. Elle accepte de remplacer la psychologue d’une maison de retraite. Mais très vite, elle s’interroge : était-ce une bonne idée ? Pourra-t-elle tourner la page, entourée de personnes âgées ? Contre toute attente, Julia va faire des rencontres enrichissantes. Voilà un de ces fameux « feel good book » qui donne la pêche !

 

 

Les perles noires de Jackie O. Stéphane Carlier Le Cherche midi 2016téléchargement (2)

Toujours dans le registre de la bonne humeur, on retiendra ce roman qui a tout d’une comédie. A New-York, une femme de ménage colombienne de 60 ans  décide d’en finir avec les ménages. Lorsqu’elle trouve la combinaison d’un coffre-fort, elle décide d’organiser un casse…

 

 

téléchargement (4)Gaspard ne répond plus Anne-Marie Revol J.C. Lattès 2016

Anne-Marie Revol nous avait bouleversé dans son premier livre racontant le sort tragique de ses deux fillettes. Elle signe ici son premier roman dans un tout autre genre. Gaspard s’est porté volontaire pour participer à un jeu de télé-réalité. Il doit traverser l’Asie en stop. Mais suite à un accident, on perd la trace de Gaspard… Une aventure pleine d’humour et de rebondissements !

 

Les Yeux couleurs de pluie Sophie Tal Men Albin Michel 2016

 

téléchargementMarie-Lou, la savoyarde, débarque à Brest. Cette étudiante en médecine raconte son quotidien  : la découverte d’une nouvelle ville, du milieu médical et sa rencontre avec Mathieu. Ce roman, publié en auto-édition sur internet au départ, a reçu un bon accueil qui lui a permis d’être repéré par Albin Michel. Littérature sentimentale sur fonds d’hôpital (toute ressemblance avec des séries télé est bien évidemment injustifiée), avis aux amateurs ! L’auteur est elle-même médecin.

 

 

Voilà quelques pistes de lecture…

 

Beaucoup mieux que la valise RTL, la valise de LGL !! (La Grande Librairie)

la-grande-librairie-63599-1026082

François BUSNEL, entouré de ses invités connus (pour les 6 auteurs) et moins connus (5 libraires) s’est à nouveau plié à l’exercice consistant à demander aux premiers le classique à conseillers aux lecteurs cet été. S’en sont suivi dialogues et discussions sur les livres que certains n’ont pas lâchés et sur ceux qui leur sont tombés des mains. Tout ça émaillé de comparaisons entre Dostoievski et Tolstoï notamment/ l’humour,  de commentaires sur les mondes clos (ou pas) du « Seigneur des anneaux », sur « Le Rouge et le noir » (trop allusif pour Yann Queffélec). Sans oublier Jean Teulé interprétant Shakespeare et Marie-Hélène Lafon passionnée par Septentrion de Louis Calaferte. Une remarque importante a été émise par Pierre Lemaître : le fait de ne pas aimer ou d’aimer un livre est intime et lié à une période de la vie de chacun. Cela ne signifie pas que le livre soit bon ou mauvais.

Les libraires ont dû choisir un titre récent où l’on retrouve les romans « Le grand marin » de Catherine Poulain, « Boussole » de Mathias Enard, « Un fils en or » de Shilpi Somaya Gowda,  « Le nuage d’obsidienne » d’Eric MCComarck, Le « Royaume des oiseaux » de Marie Gaulis, le « Tambour des larmes » de Beyrouk. A retrouver pour la plupart (les classiques aussi) sur le catalogue du site de la médiathèque départementale 68.

L’émission à  revoir en replay ici : LGL

Challenges !

Les challenges sont à la mode sur les blogs littéraires depuis quelques temps. Il s’agit de lire un certain nombre de livres sur téléchargementune thématique donnée durant un temps donné. Pour ma part, mon challenge se résumera à lire au moins trois livres de la rentrée littéraire de janvier/février. Rentrée d’hiver ou de printemps, c’est au choix selon sa saison préférée. Il y a 476 titres disponibles. Ce chiffre est en baisse sauf pour les 1ers romans. Livre-hebdo (la sacro-sainte revue recensant les parutions françaises, bible du bibliothécaire) y voit le signe du frêle regain de vitalité des ventes de livres. Le rôle de défricheur des éditeurs peut à nouveau s’exprimer.

Dans les 1ers romans, signalons celui de Dominique Pourquery, l’Eté d’Agathe. Le journaliste y relate la maladie et le décès de sa fille. Un peu comme Camille Daul dans L’Envolée où il était également question de la perte d’un enfant.

Le juge Trevidic, auteur de plusieurs documentaires sur le terrorisme, s’essaie avec succès au roman dans Ahlam.

Enfin, Bojangles d’Olivier Bourdeaut crée le buzz dans la sphère littéraire.Il s’agit de l’histoire d’une famille particulière, décalée, à la frontière de la normalité. Cette frontière sera dépassée par la mère, internée. J’ai eu la chance de parcourir ce livre. L’histoire est originale et parlera certainement à tout ceux que la différence n’effraie pas.

On retiendra deux biographies : celle de Jean d’Ormesson dans Je dirai malgré tout que cette vie fut belle et le Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu. Ce dernier raconte son combat contre une maladie du sang.

Dans cette rentrée se glissent également les nouveaux romans de Marc Lévy, Guillaume Musso et Agnès Ledig,déjà assurés avant leur parution du succès.

Parmi les auteurs confirmés, on trouve le roman d’Olivier Adam La Renverse. J’ai commencé sa lecture. Je suis toujours conquise par sa plume. Pour l’histoire, je vous en dirai plus lorsque je l’aurai terminé. En résumé, il s’agit d’une affaire politico-sexuelle qui brise une famille.

Restons dans le domaine politique avec François le Petit de Patrick Rambaud. Après les chroniques de Nicolas Ier, l’auteur continue avec son successeur, toujours dans la même veine satirique.

De l’humour aussi dans Envoyée spéciale de Jean Echenoz, parodie des romans d’espionnage, et dans  Mariages de saison de Jean-Philippe Blondel où un vidéaste amateur filme des noces en série. De l’humour encore et de l’amour virtuel dans Celle que vous croyez de Camille Laurens, revenue à l’écriture après 5 ans d’absence.

Plus sombre, Phillippe Besson explore le deuil, son dépassement et le retour à la vie de deux être dans Les Passants de Lisbonne. Philippe Claudel, frappé par la disparition de son ami et producteur, médite sur le sens de la mort  avec L’Arbre du pays de Toraja. 

Dans son deuxième roman autobiographique, Histoire de la violence, Edouard Louis raconte son agression par un amant d’un soir et les réactions de son entourage.

Illetré de Cécile Ladjali aborde le thème de l’analphabétisme et du handicap qu’il entraîne. Un livre poignant.téléchargement

Pour clore ce bref panorama, rien de tel que de changer d’air avec Le Grand Marin de Catherine Poulain. Partons pour la pêche en Alaska… Ce livre bénéficie d’un bon accueil du public.

Voilà, on verra si j’arrive à tenir mon challenge. Et vous ?

 

 

 

 

 

 

 

2015 : version étrangère souvent originale

PHOTO RETRO ETATS-UNIS

CC0 Public Dom Pixabay
2015 Dans le rétro

Dans la profusion des sorties de l’an passé, certains livres ont retenu mon attention pour des raisons variées : thématiques, construction, style… J’en ressort quelques titres où ne figurent pas forcément les succès de l’année ou les grandes pointures comme Joyce CAROL OATES, Toni MORRISON, Jim HARRISON…

Un thème est revenu plusieurs fois : celui des camps de concentration et plus largement, celui du mal. Avec Au paradis, dernier livre de Peter MATTHIESSEN paru juste après sa mort, et où il décortique avec son écriture scalpel tous les sentiments générés par l’évocation des camps et de la Shoah chez des personnes de tous horizons venues voir Auschwitz « en vrai » et se confronter à la culpabilité. Martin AMIS dans « la Zone d’intérêt » tente l’exploit de parler du sujet sur le mode humoristique et en envisageant l’amour dans un camp, modèle d’organisation, tout de même,-) mais plongé dans le chaos le plus total par l’irruption de l’amour.

Illska de Eirikur Orn Norodhal, expose les nazis aux feux de l’amour. En toile de fond, l’histoire des massacres des juifs en 1941 en Lituanie par les SS aidés par les populations locales. Lire le début http://cr.epagine.eu/cloudReading/9791022604246/558eef5ee4531/preview/

Je pense aussi à Canevas de Jan WECHLER où le récit du personnage  principal (qui existe vraiment ! ), empêtré dans son enfance dans un camp, est mis à mal par son psychanalyste et un journaliste. Ces deux vérités sont matérialisées dans la conception du livre même, construit en deux parties tête bêche qui se rejoignent au milieu. Voir aussi d’autres livres étrangers parus à la rentrée littéraire d’automne déjà chroniqués sur le blog et des francophones.

La transition se  fait avec le thème de  l’identité et du mensonge dans Corps variables de Marcel THEROUX,  livre transgenre au croisement du fantastique, du thriller avec en prime une réflexion sur le pouvoir du langage et sur l’immortalité. Il vous raconte l’histoire d’un homme qui ressuscite dans le corps de quelqu’un d’autre, alimenté par les mots des autres et comment ses recherches l’ont amené à être enfermé dans un hôpital psychiatrique. On est du côté de chez Philip K. DICK !!

Intérieur nuit de Marisha PESSL est un faux roman biographique mettant en scène un réalisateur de film d’horreur avec mise en abîme du récit. Voir les premières pages http://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F99657.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdf

Encore un livre sur la réalité et ses interprétations : dans Le Testament de Marie , Colm TOIBIN recueille le témoignage de Marie à propos de son fils, Jésus, qu’elle ne reconnaît absolument pas à travers les écrits bibliques et l’adoration qui aboutira au soit disant sacrifice qu’elle rejette totalement comme « moyen de sauver le monde ».

2015 a vu réédités des classiques ou édités des trésors  comme L’Infinie comédie de David Foster WALLACE et Price de Steve TESICH.

Extrait Audio http://www.monsieurtoussaintlouverture.net/Livres/Steve_Tesich/Price.html

Un été 42 de Hermann RAUCHER, roman d’apprentissage classique ressorti chez un petit éditeur qui monte : La belle colère.

Willa CATHER  dans Saphira, sa fille et l’esclave -écrit en 1940- traite de l’esclavagisme aux Etats-Unis avant la guerre de Sécession. https://www.actualitte.com/article/livres/chronique-willa-cather-saphira-sa-fille-et-l-esclave/62806

La liste des rééditions continue en littérature western :  La Colline des potences de Dorothy JOHNSON, l’Aventurier du Rio Grande et Le Passage du canyon de Ernest HAYCOX., ceux qui ont inspiré les films du dimanche après midi dans les années 70 !

Au chapitre itinéraire psychologique, j’ai retenu Marilynne ROBINSON avec Lila,l’ itinéraire d’une enfant de la dépression, ivre de liberté. Vite, trop vite de Phoebe GLOECKNER (roman graphique), nous entraîne dans le sillon de Minnie dans le San Francisco libre des années 1970 avec au passage une description au vitriol du monde des adultes, cible de toutes les attaques mais horizon désirable. Dans Someone, d’ Alice Mac DERMOTT, c’est Marie qui nous guide dans le quartier irlandais de New-York pendant la Grande dépression.

Extrait http://cr.epagine.eu/cloudReading/9782710371403/558eebc32c2ad/preview/

Blanca se souvient de sa mère morte dans Ca aussi ça passera  de Milena BUSQUETS et ça nous réchauffe le coeur.

voir http://www.senscritique.com/livre/Ca_aussi_ca_passera/13587627#

Pour finir, l’humour (un peu trash) était tout même présents en 2015 à travers Little America de Bob SWIGART où l’auteur fait exploser le système US à coup de magouilles, de coucheries très documentées, de tentatives multiples et louffoques de tuer le paternel. Jouissif et hilarant !!

Dernier arrêt avant le désespoir « Demande et tu recevras » de Sam LIPSYTE nous délivre le récit de la vie d’un jeune père, peintre raté, à qui la vie ne sourit jamais et prêt à toute infamie pour survivre. Trempé dans l’encre d’un humour bien noir !

Voilà : des heures de lecture au sommet de la vague alors que je tente déjà de négocier la deuxième  rentrée littéraire de janvier.

Du rab de Gourmandises !

cuisine ustensileJ’avais lu et apprécié deux livres pour préparer le dossier « Gourmandises ? » de la Médiathèque départementale 68 dont j’ai parlé dans un article précédent. Comme j’avais limité l’aire géographique couverte par mes lectures à l’Asie (pour les romans étrangers),  je ne savais pas où classer les autres.

Les voilà : Les  Miscellanées culinaires de Mr SCHOTT par Ben SCHOTT. Comme beaucoup de miscellanées, (genre littéraire en vogue au 19è siècles qui correspond à une mise en commun de textes divers dont l’unité ne saute pas forcément aux yeux) , elles ont un aspect un peu suranné mais remplissent leur office de banque de données thématique autour des aliments et de la cuisine.Tout un monde à portée de main !!! Il manque juste un classement pour s’y retrouver, mais, justement, c’est le hasard qui vous permettra de tomber sur des informations aussi vitales que : comment choisir un fromage, qu’est ce que le « Röstigraben », comment décoder les différents « Mmm » émis par Homer SIMPSON devant des aliments qu’on lui présente, comment porter un toast dans 29 langues y compris le morse, la différence entre anthropophage, créophage et omophage…des habitudes alimentaires de certains personnages célèbres, des anecdotes littéraires….Mais il y a aussi du concret, de l’utile !! puisque des trucs et astuces culinaires plus ou moins secrètes sont ici révélées. Et comme disait Oscar WILDE, ce visionnaire :  » C’est une bien triste chose que de nos jours, il y ait si peu d’informations inutiles.  » Du même auteur :  Les miscellanées de Mr SCHOTT

Petites infamies de Carmen POSADAS ; trad. de l’espagnol par François MASPERO

Préface du carnet recouvert de toile cirée rouge appartenant à Nestor CHAFFINO, célèbre traiteur madrilène et dont la mort mystérieuse est le prélude de l’histoire : « Tous les chefs du monde vous diront que les recettes ne servent à rien, que le secret d’un dessert excellent réside dans ce qu’on appelle « le coup de main »…Permettez moi de vous dire la vérité : tous les pâtissiers, se réservent toujours un secret minuscule mais important qui fait toute la différence, une petite tricherie ou une petite infamie que je propose ici de révéler au monde ». Ces astuces de confiseur  qui ne sont jamais divulguées entièrement, (là, c’est frustrant !!)  sont destinée à être divulguées à un de ses ami avant publication. Mais est-ce là ses seuls secrets ? Ce carnet semble susciter beaucoup de curiosité autour de lui. Faux policier puisque, d’enquête, il n’y en a pas, ce roman emprunte la trame d’un whodunit. Le mort constitue le lien entre les membres d’un cercle de privilégiés. C’est ce petit groupe de personnes (relations d’affaire, amis, famille) qui va constituer les suspects.Tout ces personnages sont rendus très palpables par des dialogues très vifs, souvent pince sans rire et variant selon les personnages. La description du milieu bourgeois et ses petits secrets inavouables est très réjouissante.

Une belle intrigue en plus, où le dévoilement de la vérité vous met en appétit autant que les recettes qu’on espère toujours complétées ! Le dénouement aussi est surprenant.

Conclusion : je pense que je vais lire d’autres titres de cet auteur !!

Laissez vous tenter par le dossier documentaire « Gourmandises » de la MD68

Rien de tel pour se mettre en appétit avant les fêtes, qu’un dossier documentaire consacré à la gourmandise, fruit du travail des bibliothécaires de la Médiathèque départementale68
Les romans étrangers avec un focus sur l’Asie, c’est là (clic sur les icônes pour accéder aux descriptifs)

Par ici les romans francophones :

Tout le dossier avec musique, documentaires, films,  bande de gourmands !  https://www.thinglink.com/scene/718011215036547074

Attentats : le Syndicat de la Librairie française propose une liste de livres éclairants

Le syndicat de la Librairie française (SLF) a élaboré une liste de références de livres traitant des thèmes soulevés par les attentats (islamisme, intolérance, fanatisme, conflits géo politiques…). Les titres proposés s’adressent au grand public et sont constitués de romans et de documentaires adultes et jeunesse.

En savoir plus avec l’article de TV5Monde