Hôzuki d’Aki Shimazaki Actes Sud 2016

Il y a des livres dont la couverture vous interpelle. Récemment, sur ce blog, je parlais des couvertures notamment celles qui prêtent à sourire. Celle-ci m’évoque plutôt une certaine fragilité, accompagnée de douceur. Et cela correspond plutôt bien à la trame de ce roman. Ecrite par une canadienne d’origine japonaise, cette histoire fait partie d’un cycle. Mais on peut lire les livres indépendamment. Je ne connaissais pas cette auteur mais après renseignement, elle a déjà écrit plusieurs romans salués par les critiques et couronnés par des prix.livre Hôzuki d'Aki Shimazaki

Mitsuko, la narratrice est une jeune femme célibataire. Elle vit au Japon avec sa mère et son fils sourd-muet et métis Tarô. La semaine, elle gère une librairie d’occasion et le vendredi soir, travaille dans un bar comme entraîneuse. Bref, une vie de famille pas banale, dissimulée derrière un caractère secret et distant. Celui-ci est mis à l’épreuve par l’arrivée dans le cercle familiale d’une amie de Tarô et de sa mère…

Ce court roman met en scène les liens familiaux et notamment la relation mère/enfant. Il est question également des liens qu’on choisit et qu’on tisse à travers les petits bonheurs du quotidien. Un roman qui nous ouvre les portes de la société japonaise et de ses traditions.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *