Il y a 100 ans… le génocide arménien

Pour ne pas oublier, voici quelques romans parus ces dernières années.

 

Erevan de Gilbert Sinoué Flammarion 2009  erevan

Un roman qui permet de situer le déroulement des faits et ouvre la réflexion.

 

Un certain mois d’avril à Adena Daniel Arsand Flammarion 2011adana

Daniel Arsand revient sur les événements du mois d’avril 1909, prémices du génocide.

 

Les Enfants de l’oubli Raffy Shart Le Cherche Midi 2012shart

La saga romanesque de deux jeunes gens amoureux à travers le siècle et les continents.

 

L’ Etrangère Valérie Toranian Flammarion 2015l_etrangere

Valérie Tornian dresse le portrait de sa grand-mère, rescapée du génocide. A la fois drôle et bouleversant…

 

 

 

Dans les Yeux d ‘Anouch Roland Godel Gallimard jeunesse 2015Anouch

Les aventures d’une adolescente et de sa famille déportées dont l’exode durera cinq années.

 

 

 

 

Ces romans ont en commun d’avoir été écrits par des enfants de ou petits-enfants de victimes du génocide (à part le roman de Gilbert Sinoué). Les auteurs se sont souvent heurtés au mur de silence dont se sont entourés leurs proches. La transmission des événements s’est faite tardivement, dans des familles parfois partagées entre plusieurs cultures. Mais, comme pour d’autres génocides, la nécessité de témoigner se fait de plus en plus prégnante…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *