La terre qui penche de Carole MARTINEZ

Un conte fantastique planté dans la terre du Doubs : on y croise la Vouivre régnant sur les eaux et des fantômes. Le personnage principal est une fillette qui a deux cent ans et son cheval lui est dévoué corps et âme (chaque fois qu’un livre parle du pouvoir des chevaux, je me fais un plaisir de le souligner). Les humains et leurs malheurs ne sont pas oubliés : hommes qui contraignent les femmes, femmes qui jalousent le désir de leurs rivales, peste. Le style y est un mélange de poésie dans un langage inspiré des chansons médiévales et de mots beaucoup plus crus ancrés dans les corps. Une lecture recommandée, donc, pour amateurs de romans historiques, de terroir aussi et les autres !

 

Pour réserver : c’est ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *