Le Garçon au sommet de la montagne Gallimard jeunesse 2016

Ce livre étonnant est destiné aux adolescents et aux adultes. Pierre vit à Paris. A 7 ans, il perd son père, vétéran allemand de la Première Guerre mondiale. Peu après, c’est sa mère, française, qui meurt de tuberculose. Hébergé un temps chez son ami Anshel, d’origine juive, il est adopté par sa tante Beatrix. Celle-ci est la gouvernante d’Adolf Hitler au Berghof. C’est là que Pierre va grandir, au milieu des adultes. Sa vie est rythmée par l’école et les visites du Führer.le-garcon-au-sommet-de-la-montagne

Il fallait oser écrire un roman sur un sujet aussi sensible ! Bien sûr, Pierre et Beatrix sont des personnages de fiction. Pour des adultes, cet aspect de l’histoire peut manquer de véracité. Mais le roman se lit bien. Il apporte également des éléments concernant la construction de l’adolescence, l’importance du comportements des adultes sur la formation du caractère. C’est, en partie, parce que Pierre est le seul enfant au Berghof que les attentions d’ Hitler pour lui flattent son ego. Ce livre véhicule des messages forts. Il m’a donné envie de lire « Le garçon en pyjama rayé« , best-seller précédent de l’auteur et destiné aux enfants. On y suit le déménagement d’une famille dans une maison isolée. De la fenêtre de sa chambre, Bruno, le fils, voit des êtres étranges parqués comme des animaux. Il se lie d’amitié avec l’un d’eux. Le terrible événement de la shoah est vu à travers ses yeux d’enfants.

Il me semble important de parler de ces périodes sombres de l’histoire, avec des mots choisis, aux enfants et adolescents. John Boyne le fait avec habileté et talent. Ces livres sont déjà des « classiques ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *