Mort d’Yves Bonnefoy

Yves Bonnefoy, poète, traducteur et essayiste est décédé ce 1er juillet. En 1987, il recevait le prix Goncourt de poésie.

Voici un extrait d’un poème de son recueil « Les Planches courbes » (2001) dans lequel il évoque l’enfance et le passage à l’âge adulte :

Je me souviens, c’était un matin, l’été,
La fenêtre était entrouverte, je m’approchais,
J’apercevais mon père au fond du jardin.téléchargement
Il était immobile, il regardait

Où, quoi, je ne savais, au-dehors de tout,
Voûté comme il était déjà mais redressant
Son regard vers l’inaccompli ou l’impossible.
Il avait déposé la pioche, la bêche,
L’air était frais ce matin-là du monde,
Mais impénétrable est la fraîcheur même, et cruel
Le souvenir des matins de l’enfance.
Qui était-il, qui avait-il été dans la lumière,
Je ne le savais pas, je ne sais encore.
[…]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *