Rien ne s’oppose à la nuit Delphine de Vigan JC Lattès 2011

Petit retour en arrière… J’avais écrit récemment une critique de son dernière livre « D’après une histoire vraie ». Je n’avais pas vraiment adhéré à l’histoire. Devant le succès rencontré par l’auteur, je m’étais promis d’essayer un autre de ses romans. Bonne surprise ! J’ai vraiment apprécié ce livre. Roman autobiographique, il retrace l’histoire de la mère de l’auteur, Lucile. Les premières pages laissent entrevoir le bonheur parfait au sein d’une famille nombreuse. Malheureusement, il y a les accidents de la vie, le décès de deux frères. Ltéléchargementucile est une enfant à part, en retrait. Elle n’est pas studieuse, pas ambitieuse et se ferait oublier si elle n’était d’une grande beauté. Enceinte, elle se marie très jeune et divorce quelques années plus tard. Son mode de vie bohème en fait une mère atypique, au grand dam de l’auteur et de sa sœur. Car, Lucile s’enfonce dans la dépression, s’éloigne de la réalité puis reprend confiance. La vie n’est pas facile à ses côtés. Lucile donne à la fois l’image d’une victime et d’un bourreau. Est-ce que se sont les secrets de famille qui l’ont conduit à ces naufrages ? Ce roman-témoignage permet de mieux comprendre le vécu des personnes confrontées à ces situations. Lucille et ses filles font preuve d’un courage admirable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *