Archives de mots clés: aéroport

Des romans de la rentrée qui remuent…

Voici quelques lectures qui m’ont accrochée, elles ont chacune des aspects sombres, jamais gratuits, et se laissent dévorer rapidement

 

La Vraie vie d’Adeline Dieudonné L’iconoclaste

La narratrice est une jeune fille. Elle raconte la vie de sa famille dans un ensemble pavillonnaire, le Démo. Le père adLa Vraie vie_Adeline Dieudonnéore chasser et  rapporte des trophées qu’il exhibe dans une pièce dédiée. Quand son agressivité ne peut s’exprimer au travers de sa passion, il s’en prend à sa femme. Cette dernière supporte les coups sans réaction. Heureusement, il y a Gilles, le petit frère sur qui la narratrice reporte son amour. Mais un jour, alors que les enfants s’achètent une glace, un terrible faits divers vient rompre leur quotidien. Dès lors, ils ne sont plus deux mais trois. La hyène (- la haine-) a pris possession de l’esprit de Gilles.

Un livre initiatique sur le destin d’une adolescente qui lutte pour sauver son frère. Elle va défier le réel, faire vœu de modifier le passé. Comme dans les rêves, cette vie ne peut être la vraie. Cette enfant surdouée réussira-t-elle à modifier le cours de leur vie ?

Bien sûr, il y a le quotidien bien terne des enfants,  la mère décrite comme une « amibe » par sa fille et le père violent. Mais, le roman n’est pas sombre pour autant car il y a la foi tenace de cette jeune fille. Couronné meilleur premier roman par le prix Fnac, ce livre s’inscrit un peu dans la veine actuelle des histoires où de jeunes ados se battent pour leur survie (My Absolute Darling de Gabriel Tallent, par exemple, mais sans le vocabulaire ordurier).

Plus sombre est le roman d’Inès Bayard Les Malheurs du bas Albin Michel

Marie et Laurent sont un jeune couple à qui tout réussit. Il ne leur manque qu’un enfant. Un soir, Marie est raccompagnée par son patron. Il l’agresse sauvagement. Rien ne sera plus comme avant pour la jeune femme. Puisqu’on ne lui demande rien, elle tait son agression. Lorsqu’elle découvre qu’elle est enceinte, elle s’enfonce un peu plus dans la dépression.  Un roman terrible sur le poids du silence, de la honte et de la solitude.

Autre roman terrible, celui de Frère d’Ame de David Diop au Seuil

Ce livre rappelle l’histoire des tirailleurs sénégalais pendant la première guerre mondiale. Deux amis, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, combattent ensemble. Lorsque Mademba est tué, Alfa perd la raison et devient une caricature sanglante du sauvage. Rapatrié à l’arrière, il raconte sa vie en Afrique, avant le départ. Un livre emprunt de poésie sur ces combattants longtemps méconnus.

Roissy de Tiffany Tavernier Sabine Wespieser

Un lieu de passage, voici ce qui définit l’aéroport. Pourtant, c’est ici, à Roissy qu’évoluent nos deux personnages. Il y a Anna, SDF amnésique, qui s’invente des voyages et des situations . Laurent, lui, vient chaque jour dans l’espoir de retrouver sa femme, disparue sur le vol Rio-Paris. Et si, ensemble, ils réussissaient à alléger leur peine ?

C’est sur cette note d’optimisme que je vous laisse à vos lectures…