Archives de mots clés: Cantal

Glaise Franck Bouysse La Manufacture de livres 2017

Un hameau dans le Cantal, pendant la guerre 14/18… Les familles ont vu partir leurs fils, maris et pères. Les femmes et les enfants les remplacent aux travaux des champs. Une longue attente commence. Chez les Landry, Mathilde et son fils Joseph, 15 ans, s’épaulent pour les tâches domestiques, aidés du vieux Léonard. Plus loin, il y a les Valette : l’homme, mutilé, et  sa femme. Ils accueillent, de mauvaise grâce, Irène, leur belle-sœur et Anna, la nièce. Les deux femmes, venueGlaise_Bouysses de la ville, vont bouleverser involontairement l’équilibre du hameau.

La glaise est une terre qui englue les soldats, les garde loin de chez eux. C’est cette même substance qui retient aussi les paysans à leur terre. On imagine facilement les personnages, tels de minuscules fourmis, essayant de s’y dépêtrer, luttant contre les éléments. Franck Bouysse excelle dans la peinture sombre des campagnes, le « noir rural », mélange d’angoisse et de solitude. On lit l’auteur autant pour l’atmosphère que l’histoire de ses romans.

« Histoires » (pas si simples) de Marie-Hélène LAFON

« Tous mes livre sont extrêmement autobiographiques »

 

marie-helene-lafon-lecture-2016

A l’occasion d’une formation sur la littérature contemporaine francophone, j’ai emprunté à une personne proche un livre d’un auteur très apprécié de celle-ci. Petit saut dans l’inconnu, mais sans grand risque, je savais que ça pouvait me convenir.

En fait, « Histoires » a plus fait que me convenir, il m’a touchée. Dans ce recueil de nouvelles, elle réussit à mettre des mots sur des petits mondes anciens profondément enfouis dans beaucoup de personnes. Car il est souvent question de campagne, de vie provinciale, de vie avec les bêtes, d’enfance, d’années 60… Beaucoup de choses connues, fuies et partagées. Mais ici, pas de nostalgie pour cette vie de terroir.

Ce qui m’a frappée, c’est l’impression de voir un artisan du langage au travail qui ajoute pour arriver à des incarnations précises où on apercevrait encore les étapes de son travail . De longues phrases alternent avec des tournures très ramassées. Du coup, le résultat est très poétique mais très charnel en même temps et en constante évolution.

Quelques vidéos car c’est bien aussi de  l’entendre parler

Voir la vidéo de « La Grande librairie » du 16 octobre 2015 à propos de « Histoires » et de « Chantiers » et où il est question aussi de lecture à voix haute. Le dialogue avec Christian BOBIN est assez fascinant. Ils s’écoutent parler mais dans le bon sens du terme, dans ce cas là, c’est pour notre plus grand plaisir, ça cherche en direct.

Un portrait de Marie-Hélène LAFON en vidéo

Réserver des titres au catalogue : Les derniers indiens ; Joseph (livre) ; Joseph (Livre lu) ; L’annonce