Archives de mots clés: Héloïse d’Ormesson

Légende d’un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant Editions Héloïse d’Ormesson

De Gaëlle Nohant, j’avais lu « La Part des flammes » sur l’incendie du Bazar de la Charité en 1897. L’auteur avait décrit le drame avec beaucoup de précisions. Ses personnages nous éclairaient notamment sur la condition féminine dans la haute société de l’époque. Plus encore, c’est un monde en plein changement qui s’annonçait. Dans ce roman, l’histoire prend place dans le Paris des Années folles, celui des peintres et des écrivains. Si l’alcool coule à flot et la drogue circule facilement, les revenus sont plus aléatoires. Il y a les disputes au sein des Légende d'un dormeur éveillé_Gaëlle Nohantsurréalistes avec leur figure tutélaire, André Breton, qui ne fait pas l’unanimité. De disputes, il en est aussi question dans les couples souvent éphémères qui se forment. L’auteur redonne vie aux figures emblématiques de l’époque : Man Ray, Kiki, Jean-Louis Barrault… Mais elle choisit de raconter l’histoire sous le prisme de la vie de Robert Desnos. Comme dans son premier roman, Gaëlle Nohant s’est beaucoup documentée. L’écriture est dense mais vivante. Au début, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Mais, Robert Desnos est un personnage attachant. D’abord amoureux d’Yvonne George, il s’éprend de Youki, la femme du peintre Foujita qui restera, dès lors sa sirène, malgré leur relation  tumultueuse. Touche à tout de génie, il s’intéresse à la musique, au cinéma et à l’art en général. Il sera journaliste, fera de la radio… Pendant la guerre, il participera à la résistance et sera arrêté. Eluard dira  : « Tout au long de ses poèmes l’idée de liberté court comme un feu terrible. […]. La poésie de Desnos, c’est la poésie du courage. Il a toutes les audaces possibles de pensée et d’expression. Il va vers l’amour, vers la vie, vers la mort sans jamais douter. » Merci à Gaëlle Nohant de nous avoir fait découvrir le personnage et son époque.

 

Quelques livres « légers » pour l’été…

Voici quelques idées de lectures pour ensoleiller votre été :

Le Jour où maman m’a présenté Shakespeare de Julien Aranda Eyrolles

L’histoire d’un jeune garçon, élevé par sa mère, comédienne et fantasque. Baignés de poésie et de théâtres, ils réussiront à surmonter les ennuis. Un roman plein d’optimisme !

Rêver n’est pas un vilain défaut Carole Cerruti City éditions

Une comédie romantique à la Bridget Jones ! Une jeune femme rêve de terminer son premier roman, de maigrir et de trouver un amoureux. Rêver_CerrutiInvitée à une soirée de retrouvailles d’anciens étudiants, elle décide de louer les services d’un acteur. Mais celui-ci n’est pas à son goût…

Reste aussi longtemps que tu voudras de Mélanie Taquet Editions d’organisation

Nina part retrouver son amie, Hannah qui tient un bed&breakfast à Florence. La vie des deux femmes est compliquée. Hannah doit composer avec sa sorcière de belle-mère qui s’ingère dans son couple. Quant à Nina, il semble qu’elle porte un terrible secret.

Poste restante Lorraine Fouchet à Locmaria Héloïse d’Ormesson

Chiara, une jeune italienne, apprend que son père n’est pas mort. Il vit en Bretagne sur l’île de Groix. La jeune femme décide alors de partir travailler sur l’île. Elle va alors de rencontres en rencontres…

Viens on s’aime  Morgane Moncomble Hugo et Cie

Une romance addictive autour d’un trio amoureux et d’une amitié qui bascule.

L’Aile des vierges Laurence Peyrin Calmann-Lévy

Maggie, une jeune anglaise, issue d’une famille de féministe, doit renoncer à ses ambitions. En avril 1946, elle rentre au service des riches Lyon-Thorpe. Elle y fait la rencontre de l’héritier qui, contre toute-attente, est également pris aux pièges des conventions.

 

Deux livres avec des adolescents sur le thème de la disparition

A demain, Lou de Marie-Claude Vincent Robert Laffont 2016téléchargement

Lou a douze ans quand sa sœur aînée disparaît, sans préavis. La famille qu’elle formait avec ses parents, Elisabeth et Laura, la petite dernière, n’existe plus. Alors, Lou attend désespérément le retour d’ Elisabeth. Outre la grande charge émotionnelle inhérente à ce thème, ce sont surtout les conséquences du silence et des non-dits qui rendent ce livre intéressant. On comprend aussi que certaines personnes peuvent être des relais lorsque les proches sont dépassés. Les réactions de Lou permettent d’ouvrir la discussion sur la façon de traverser les épreuves. Un livre d’apprentissage et de réflexion qui peut donner des clés.

Tomber d’Eric Genetet Héloïse d’Ormesson 2016

couverture de TomberA Wissembourg, Mariano vit seul avec son père. Celui-ci se laisse aller depuis le départ de sa femme. Alors Mariano est livré à lui-même. Il s’interroge sur ce qui a pu entraîner le départ de sa mère : est-ce l’annonce de sa dyslexie ? Heureusement, il y a les copains et le sport. Mariano décide qu’après la finale de Roland Garros, il parlera à son père et lui dira ce qu’il a sur le cœur. Mais rien ne se passe comme prévu… Peut-être avez-vous déjà entendu parler de l’alsacien Eric Genetet, en tant que journaliste …  Pour ma part, je l’ai écouté sur les ondes radio. Ce roman, en partie autobiographique, nous laisse entrer dans les pensées caustiques d’un jeune ado qui se débrouille, continue sa vie malgré les difficultés et décide de s’en sortir.