Archives de mots clés: Marie-Hélène LAFON

Histoires de Marie-Hélène Lafon Buchet Chastel 2016

Ce recueil rassemble les nouvelles écrites par Marie-Hélène Lafon. Il a été couronné du Prix Goncourt de la nouvelle 2016. Les histoires se déroulent en Auvergne, pays natal de l’auteur.   histoires_marie-helene-lafon

Ces nouvelles reviennent sur les événements qui rythment la vie à la campagne : les rencontres, les fêtes de famille, les enterrements… Marie-Hélène Lafon restitue l’ambiance de son enfance. C’est une société fermée qui cache plus qu’elle n’intègre les différences. Ainsi en est-il d’Alphonse, simplet ou de cette famille de boulanger qui peine à s’insérer. Il y est aussi question de la solitude qui ronge et de  la vieillesse qui isole. La télévision commence à imposer sa présence. C’est la grande époque des speakerines et des retransmissions du Tour de France. L’école sert de moule pour instruire la jeunesse. C’est là que se forme les espoirs d’ailleurs. Ces nouvelles, bien qu’ancrées dans un terroir et une époque, ont une portée plus large, celle des territoires rudes qui forment des caractères à leur image.

A la fin du recueil, Marie-Hélène Lafon raconte un peu de son parcours d’écrivain. Comment ses textes deviennent des romans ou des nouvelles, sans qu’elle ne le sache au départ…

« Histoires » (pas si simples) de Marie-Hélène LAFON

« Tous mes livre sont extrêmement autobiographiques »

 

marie-helene-lafon-lecture-2016

A l’occasion d’une formation sur la littérature contemporaine francophone, j’ai emprunté à une personne proche un livre d’un auteur très apprécié de celle-ci. Petit saut dans l’inconnu, mais sans grand risque, je savais que ça pouvait me convenir.

En fait, « Histoires » a plus fait que me convenir, il m’a touchée. Dans ce recueil de nouvelles, elle réussit à mettre des mots sur des petits mondes anciens profondément enfouis dans beaucoup de personnes. Car il est souvent question de campagne, de vie provinciale, de vie avec les bêtes, d’enfance, d’années 60… Beaucoup de choses connues, fuies et partagées. Mais ici, pas de nostalgie pour cette vie de terroir.

Ce qui m’a frappée, c’est l’impression de voir un artisan du langage au travail qui ajoute pour arriver à des incarnations précises où on apercevrait encore les étapes de son travail . De longues phrases alternent avec des tournures très ramassées. Du coup, le résultat est très poétique mais très charnel en même temps et en constante évolution.

Quelques vidéos car c’est bien aussi de  l’entendre parler

Voir la vidéo de « La Grande librairie » du 16 octobre 2015 à propos de « Histoires » et de « Chantiers » et où il est question aussi de lecture à voix haute. Le dialogue avec Christian BOBIN est assez fascinant. Ils s’écoutent parler mais dans le bon sens du terme, dans ce cas là, c’est pour notre plus grand plaisir, ça cherche en direct.

Un portrait de Marie-Hélène LAFON en vidéo

Réserver des titres au catalogue : Les derniers indiens ; Joseph (livre) ; Joseph (Livre lu) ; L’annonce