Archives de mots clés: roman français

Canicule et transports en commun

A la faveur de la canicule, j’ai un peu décalé les horaires du train que j’emprunte d’habitude. Celui que j’ai pris, Oh, Miracle !, n’était pas bondé. J’ai donc pu entamer mes courts échanges autour des lectures de deux voyageuses. Aujourd’hui, un titre de Agnès Martin-Lugand :  J’ai toujours cette musique dans la tête

Couverture du livre d'AGnès Martin Lugan

Cette lectrice d’environs quarante ans a lu quasiment tous les autres romans de l’auteure et l’apprécie pour sa légèreté, c’est un roman facile à lire. Elle l’a acheté et après lecture, et l’incluera dans son cercle de lecture familial. Intéressant, non ? A la base, trois membres de la famille qui se passent les livres qu’ils ont lus, et il y a une pile à lire commune ! Donc, les lectures se font beaucoup par hasard. De plus, pas question d’arrêter un livre commencé.  Le cercle a tendance a s’élargir.

Elle prend le train pour se rendre au travail.

Petit détail : elle a pris le virus de la lecture dans le bibliobus car habitait loin d’un bibliothèque.

Réserver dans le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

 

 

« Histoires » (pas si simples) de Marie-Hélène LAFON

« Tous mes livre sont extrêmement autobiographiques »

 

marie-helene-lafon-lecture-2016

A l’occasion d’une formation sur la littérature contemporaine francophone, j’ai emprunté à une personne proche un livre d’un auteur très apprécié de celle-ci. Petit saut dans l’inconnu, mais sans grand risque, je savais que ça pouvait me convenir.

En fait, « Histoires » a plus fait que me convenir, il m’a touchée. Dans ce recueil de nouvelles, elle réussit à mettre des mots sur des petits mondes anciens profondément enfouis dans beaucoup de personnes. Car il est souvent question de campagne, de vie provinciale, de vie avec les bêtes, d’enfance, d’années 60… Beaucoup de choses connues, fuies et partagées. Mais ici, pas de nostalgie pour cette vie de terroir.

Ce qui m’a frappée, c’est l’impression de voir un artisan du langage au travail qui ajoute pour arriver à des incarnations précises où on apercevrait encore les étapes de son travail . De longues phrases alternent avec des tournures très ramassées. Du coup, le résultat est très poétique mais très charnel en même temps et en constante évolution.

Quelques vidéos car c’est bien aussi de  l’entendre parler

Voir la vidéo de « La Grande librairie » du 16 octobre 2015 à propos de « Histoires » et de « Chantiers » et où il est question aussi de lecture à voix haute. Le dialogue avec Christian BOBIN est assez fascinant. Ils s’écoutent parler mais dans le bon sens du terme, dans ce cas là, c’est pour notre plus grand plaisir, ça cherche en direct.

Un portrait de Marie-Hélène LAFON en vidéo

Réserver des titres au catalogue : Les derniers indiens ; Joseph (livre) ; Joseph (Livre lu) ; L’annonce

 

La femme au miroir de Eric Emmanuel SCHMITT

SCHMITT9092015Cette fois, le livre épinglé a été acheté en librairie par une jeune fille d’environ 20 ans qui se déplace souvent en train pour son travail mais pas toujours aux mêmes horaires.Chez cet auteur, elle aime beaucoup découvrir de quelle façon dont il arrivera à faire de plusieurs histoires, un récit. En l’occurrence, il s’agit au départ de trois femmes vivant à des époques  et dans des lieux différents qui ont en commun le désir d’échapper à l’image qu’on a d’elles.