Archives de mots clés: romans francophones

Un dernier calendrier avant Noël !!! A dévorer tout au long de l’année 2016

livres romans sapin

Youpi ! Des livres sous le sapin !

Un peu de retard pour l’information, mais elle restera utile pour toute l’année 2016. Comme chaque année, le collectif « Savoirs com1 » publie son Calendrier de l’avent du domaine public. Ce collectif est engagé pour la transmission libre des savoirs et s’attache à prendre en compte les problématiques soulevées par les nouvelles technologies autour des biens communs et leur médiation pour tous. Le calendrier permet de découvrir une sélection d’une trentaine d’auteurs dont l’oeuvre  passera dans le domaine public en 2016. Une initiative semblable adaptée au droit d’auteur canadien existe également. Une des difficultés cette année est d’intégrer ou non des auteurs de 1945 qui auraient participé à des actes de cruauté. « Nous avons fait le choix de faire figurer dans le calendrier du domaine public 2015 un petit nombre de ces auteurs, parce qu’ils étaient très emblématiques, mais nous avons néanmoins privilégié d’autres types de créateurs, ne s’étant pas compromis dans ces idéologies mortifères. »

 

En lien avec cette info, les problèmes rencontrés par l’entrée dans le domaine public du « Journal d’Anne Franck » qui aurait dû faire partie du millésime 2016 mais. Le fonds Anne FRANCK , gestionnaire des droits) n’entend pas faire rentrer l’oeuvre aussi rapidement et est entré en conflit juridique avec l’argumentation d’Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université de Nantes Voir article du blog « BIG BROWSER »

et celui d’Actualitté

Jean-Christophe RUFIN et les sangliers

Check point

A la faveur de la nuit, une bande de sangliers aventureux s’est fait disloquer par le TER que j’avais pris ce soir de décembre. Résultat indirect : j’ai demandé à ma voisine de me dire quelques mots à propos de sa lecture. La vitesse du train n’ayant plus rien d’Express, nous avons pu continuer à parler de choses et d’autres ensuite.

La lectrice, (environ 25 ans), profitait de son retour du travail pour lire ce roman acheté après avoir vu la couverture puisque l’auteur lui était inconnu avant. Le livre  a été rapidement lu puisqu’elle a adoré. C’est une lectrice régulière mais pas compulsive. Ce qui lui plait : le style fluide, les chapitres courts adaptés à une lecture sur cette distance. Le sujet : cinq personnes en mission humanitaires se rencontrent, se découvrent puis se séparent en deux groupes avec comme dénominateur commun une jeune fille .

Si vous voulez en savoir plus : Check Point

Au catalogue de la MD68, nous avons aussi l’édition en grands caractères

Laissez vous tenter par le dossier documentaire « Gourmandises » de la MD68

Rien de tel pour se mettre en appétit avant les fêtes, qu’un dossier documentaire consacré à la gourmandise, fruit du travail des bibliothécaires de la Médiathèque départementale68
Les romans étrangers avec un focus sur l’Asie, c’est là (clic sur les icônes pour accéder aux descriptifs)

Par ici les romans francophones :

Tout le dossier avec musique, documentaires, films,  bande de gourmands !  https://www.thinglink.com/scene/718011215036547074

Ca peut pas rater, Gilles Legardinier, Fleuve

Aujourd’hui, un livre qui a été acheté en librairie. Lu sur le trajet vers le travail par une trentenaire qui apprécie cet auteur pour son optimisme qui lui fait du bien ! A propos des   livres qui font du bien : voir le  reportage de FR2

 

legardinier

Lien vers la notice du catalogue MD68 Legardinier ca peuxpas rater

 

Valise d’été en littérature francophone

Voilà des livres que j’ai vu passer et que je mettrais bien dans ma valise…

Il s’agit de :

 

Mémé dans les orties d’Aurélie Valognes Michel Lafon 2015mémé_

Ce livre, grand succès du numérique en auto-édition, raconte l’existence bouleversée d’un vieux bougon  bousculé par une fillette de 10 ans et une grand-mère geek. Une littérature humoristique qui donnera des couleurs à votre été !

 

Toujours dans les trios, voici le livre :

JulesJules de Didier Van Cauwelaert Albin Michel 2015

Là, c’est un chien qui joue l’empêcheur de tourner en rond !  Jules, chien d’aveugle, doit changer de maître car Alice a subi, avec succès, une opération des yeux. Il fugue et fait une irruption désastreuse dans la vie de Zibal.

Un livre digne des comédies romantiques…

 

Pour continuer, rajoutons un zeste d’amour et de poésie japonaise, et voicifacteur émotif

Le Facteur émotif de Denis Thériault Anne Carrière 2015.

Ce court roman québecois a été couronné d’un prix littéraire. Une trame originale où un facteur trompe l’ennui en ouvrant les courriers qu’il doit distribuer… Mais qui est pris qui croyait prendre…

 

 

et je danse aussi_

Et je danse aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat Fleuve éditions 2015

Roman à quatre mains, composé d’échanges de courriels, ce livre met en scène la correspondance entre un écrivain connu, en panne d’inspiration et une lectrice. Quand deux grands noms s’associent, la palette des émotions est à l’honneur !

 

Immersion dans l’Angleterre de la Première Guerre mondiale dans

Un Roman anglais de Stéphanie Hochet Rivages 2015.hochet

Un portrait de femme tout en finesse inspiré de la vie de Virginia Woolf. C’est aussi le reflet d’une société en pleine mutation. A lire pour voyager et s’imprégner d’une autre époque…

 

Les Quatre saisons de l’été de Grégoire Delacourt J.-C. Lattès 2015

DelacourtQuatre histoires de couples qui ont 15, 35, 55 et 75 ans… On se retrouvera forcément dans l’un ou l’autre. Les points communs : le 14 juillet 1999 avec la prédiction de fin du monde en vue et la chanson de Cabrel « Hors saison ».

Pour ceux qui avaient aimé le best-seller La liste de nos envies et les autres, à découvrir sans attendre !

 

La vie est facile, ne t’inquiète pas ! Agnès Martin-Lugand Michel Lafon 2015vie-facile-aml

Agnès Martin-Lugand signe là la suite des aventures de son héroïne Diane dans Les gens heureux lisent et boivent du café. Le roman peut néanmoins se lire indépendamment du premier. Diane doit surmonter un deuil et reprendre goût à la vie. Un livre émouvant, malgré quelques clichés,  et qui donne envie de profiter de la vie !

 

Ric-Rac d’Arnaud Le Guilcher Robert Laffont 2015

ricracPrenez un adolescent de 14 ans, Jeanyf, qui passe ses vacances à La Sourle, coin perdu. Rien de bien réjouissant ! D’autant plus que pour intégrer un centre de formation sportif, il doit gagner quelques centimètres pendant l’été. Et pourtant, voici un roman drôle et sensible. Alors vous aussi, essayez les vacances façon Arnaud Le Guilcher !

 

 

 

Encore un dernier livre avec un adolescent pour personnage principal : Venise

Venise n’est pas en Italie d’Ivan Calbérac Flammarion 2015

Voyage initiatique (en caravane) d’un garçon de 15 ans, ce road-movie illustre également, avec humour, les différences de classe, les  relations parents-enfants et les premiers émois.

 

Voilà, la valise est pleine ! Je vous souhaite de bonnes vacances ! Et si vous avez l’occasion de bouquiner ces livres ou d’autres, écrivez-le nous !

Plonger de Christophe ONO-DIT-BIO, Gallimard

 

plongerokUn homme enquête sur la disparition brutale de sa femme aimée, une artiste partie à l’étranger. Il décide de la faire connaître à son fils, sans fard. C’est ce qui a plu au lecteur (la découverte du monde de l’art, si particulier et l’énergie qu’il demande en plus de celle nécessaire à faire vivre l’amour de nos jours.)

Et en plus, il est au catalogue de la MD68 ! (Phrase qui risque de revenir assez souvent dans cette rubrique) : Plonger

 

En prime : quelques critiques

La promesse par Jean-Guy Soumy R. Laffont 2015

Camille apprend le suicide de Jeanne, son premier amour. Au XVIIe siècle, le suicide est un crime contre le roi. Pour éviter à la mémoire de Jeanne d’être condamnée à l’oubli et à son corps d’être jeté à la voirie, Camille va devoir incarner Jeanne et la défendre lors de son procès. Celle qu’il croyait avoir oublié, va alors venir le hanter. Le roman, découpé en court chapitre, se lit d’une traite grâce à une écriture fluide.D15_ La promesse

Le sujet, original, restitue les mœurs et coutumes de l’époque. C’est aussi une interrogation sur la négation des sentiments. Peut-on vraiment faire table rase du passé ?