Archive journalières: 24 avril 2018

The Rain de Virginia Bergin Bayard jeunesse 2017

Ce soir-là, l’atmosphère douce avait poussé les gens dehors et voisins et amis s’étaient retrouvés autour de barbecues. Ruby, elle, s’était rendue à une fête chez des amis. C’est là, dans un jacuzzi, qu’elle avait embrassé pour la première fois le beau Caspar. Mais soudain, les parents, revenus plus tôt que prévu, leur avaient intimé l’ordre de rentrer dans la maison. Peu après, une pluie mortelle s’était abattue. Ceux qui se risquaient à sortir mourraient ensanglantés quelques heures après. Ruby réussit à rentrer chez elle. Elle y est consignée dans le bureau. Mais, malgré les précautions, sa mère, son petit frère puis son beau-père meurent aussi. Il ne lui reste que son père qui vit à Londres avec son autre demi-frère. Pour Ruby commence alors un périple pour les rejoindre.The-rain_Virginia Bergin

C’est un roman post-apocalyptique prenant. Le choix d’une bactérie tueuse dans l’eau est judicieux. Il pointe notre dépendance à cette dernière.  Il m’a semblé relever quelques situations incohérentes. Mais rien qui ne puisse ralentir le rythme du récit. Le manque d’eau potable va pousser les rescapés à se battre. Les comportements d’entraide et d’égoïsme se succèdent au fil des situations. Le lecteur est amené à s’interroger sur ses propres réactions. Ici, pas de superhéros. Ruby est un personnage un brin superficiel et agaçant  mais qui possède aussi de l’humour. Les épreuves, comme dans tout bon roman initiatique, l’aide à gagner en maturité. Elle rencontre Darius, un nerd, « roi de Looserville », à qui elle n’aurait même pas adressé la parole en temps normal.

Le roman a déjà une suite et serait en cours d’adaptation cinématographique.